Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé
08 décembre vendredi

Débat public – Penser et construire les formes de réappropriation citoyenne de la ville

08 décembre 2017, 18:30 - 08 décembre 2017, 23:30
La Dar Lamifa, 127 rue d'Aubagne
Marseille, Bouches-du-Rhône 13006 France

Attention les inscriptions pour cette événement sont clôturées!

 

Dans le cadre des Rencontres itinérantes  «Les Communs, la Cité, la Ville» Marseille, 8 et 9 décembre 2017: organisées par par le LPED, La Plateforme, B.A.Balex, Un centre-ville pour tous, Pensons le matin, Dar Lamifa

Débat public – Penser et construire les formes de réappropriation citoyenne de la ville : Conversation autour des communs urbains

 

Que sont les « communs urbains», à quelle réflexion et à quel mouvement social se rattachent-ils ? Comment autorisent-ils à penser et construire de nouvelles formes de réappropriation citoyenne de la ville ?

 

18h45-21h Table ronde avec:

Daniela Festa (géographe et juriste, spécialiste des communs urbains/Italie, Sciences Po),

Alberto Lucarelli (ancien adjoint aux beni Comuni à la mairie de Naples),

David Bodinier (Atelier populaire d’urbanisme, Grenoble),

Sename Koffi (architecte, initiateur de HubCité, Lomé).

Modérateurs : Fabienne Orsi (LPED, IRD) et Patrick Lacoste (Un centre-ville pour tous)

 

21h : Poursuite du débat autour d’un repas préparé par le collectif Jadis Igor

 

Inscription nécessaire ici: https://framaforms.org/debat-public-a-la-dar-lamifa-penser-et-construire-les-formes-de-reappropriation-citoyenne-de-la-0

 

Ces rencontres itinérantes sont organisées à l’occasion de la parution du Dictionnaire des biens communs, grand témoin de l’ampleur du débat sur le sujet. Nous souhaitons que ces rencontres puissent être un moment fondateur d’une dynamique collective de recherche et de débat public à Marseille sur le thème de la cité et de la ville réinvesti à l’aune des communs.

Les notions de communs ou de biens communs ne cessent d’être mobilisées aujourd’hui dans les cercles militants, politiques, intellectuels, universitaires. Mais de quoi parle-t-on ? A quelles pensées, à quelle pratique, ces notions se réfèrent-elles ?

Si les biens communs renvoient la plupart du temps à des éléments comme l’eau, l’air, le climat, le mot de « communs », lui, ouvre sur un horizon bien plus vaste. Son usage s’étend à des domaines toujours plus larges de la vie : l’habitat, la connaissance, la ville, la santé, le travail, l’entreprise, le numérique, l’agriculture.

Les communs sont d’abord des construits sociaux, le fait d’une communauté qui se constitue autour d’une ressource matérielle ou immatérielle et s’auto-organise selon des règles bien précises et inventées par elle (une auto-gouvernance), des règles de gestion, de contrôle, d’usage et d’accès à la ressource dans un souci de préservation. Au delà, si la mobilisation est intense, c’est que les notions de communs et de biens communs autorisent à penser le changement social sur la base d’un réinvestissement du collectif, de la communauté, du partage et de l’usage. En quelques années le mot « communs » s’est constitué en un puissant concept qui tout à la fois vient bouleverser nos schémas de pensées classiques, nous invite à réinvestir l’histoire des grands principes fondateurs de nos sociétés, vient bouleverser les doctrines dominantes, ouvre sur un foisonnement d’expérimentations sociales et politiques alternatives et porte en lui les germes d’une pensée renouvelée et collective pour appréhender le monde et construire sa transformation.

Les rencontres des 8 et 9 décembre seront l’occasion de débattre du sujet à partir d’un réinvestissement du thème de la cité et de la ville. Des réflexions et des expérimentations sociales sont en cours qui visent une réappropriation citoyenne de la ville à partir de l’invention de nouvelles formes de redistribution des pouvoirs entre l’administration, les élus et les citoyens, de nouveaux modèles de gouvernement des biens, services, lieux, espaces publics. Un mouvement pour les communs urbains serait ainsi en passe de se constituer remettant au coeur la respublica. Des acteurs de ces expériences et de ces réflexions viendront débattre du sujet à Marseille en trois moments et dans trois lieux différents.

 

Autres évenements:

Séminaire de recherche au Mucem- Les Communs et la Cité –

Vendredi 8 décembre 13h45-17h, salle I2mp, Mucem/ Fort Saint-Jean

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles, inscription à i2mp@mucem.org

Ce séminaire envisage de faire dialoguer les disciplines sur le thème des communs et de la cité. A partir des présentations des intervenants et du débat qu’elles susciteront, nous espérons faire émerger les grandes lignes de réflexion qui pourraient structurer un séminaire de recherche continu interdisciplinaire et ouvert à tous sur Marseille.

 

Ateliers d’échange d’expériences au théâtre du Merlan

Samedi 9 décembre, 9h30-13h -Théâtre du Merlan, avenue Raimu, 13014 Marseille

Entrée gratuite inscription nécessaire ici: https://framaforms.org/ateliers-dechange-dexperiences-au-theatre-du-merlan-1510754141

En quoi les expériences urbaines marseillaises relèvent-elles des communs urbains ? Comment peuvent-elles nourrir la réflexion et le mouvement des communs urbains ?

L’échange sera organisé en ateliers à partir de récits d’expériences emblématiques

 

 

Détails
Date : 8 décembre
Heure : 18:30 - 23:30
Catégorie d’ÉvènementSoirées
Étiquettes Évènement :
, ,
Lieu
Lieu : La Dar Lamifa
Adresse : 127 rue d'Aubagne
Marseille, Bouches-du-Rhône 13006 France
Téléphone : +33 9 81 88 04 05