Notre 8 mai 

Notre 8 mai 

8 Mai 1945 : Massacre dans l’Est Algérien
8 Mai 1988 : Enterrement des 19 Kanaks assassinés le 5 mai à Ouvéa
8 Mai 2018 : Hommage à la mémoire des victimes du colonialisme français à Marseille

La date du référendum d’autodétermination de la Kanaky est enfin fixée au 4 novembre 2018. Ce référendum obtenu par les accords de Nouméa de 1998 a connu de nombreuses péripéties : conflit sur la composition du corps électoral avec l’exclusion de 25 000 électeurs kanak, conflit sur la formulation de la question posée avec la tentative d’imposer en implicite une élimination de la perspective d’une indépendance totale, nomination de Manuel Valls comme président d’une « mission d’information sur la Nouvelle-Calédonie » et déclarations publiques anti-indépendantistes de celui-ci, etc. L’histoire longue et récente de l’archipel souligne son importance économique et stratégique pour le colonialisme français. Celui-ci mettra tout en œuvre pour maintenir sa mainmise sur cette colonie de peuplement dans laquelle a été tentée une tentative de génocide par substitution. Résumant l’attitude de l’Etat français devant le comité de décolonisation des Nations-Unies, Roch Wamytan président du groupe UC-FLNKS et nationalistes au congrès de Nouvelle-Calédonie déclare ainsi en mai 2015 : « sous couvert de démocratie, nous pouvons déceler des manœuvres d’un Etat tentant d’assurer sa domination tout en faisant bonne figure devant la communauté internationale.» écrit Saïd Bouamama sur son blog pour expliquer que le temps des colonies est encore présent et le demeurera tant que les rapports de force au niveau local, national et international ne sont pas favorables à l’émancipation des peuples sous domination (le peuple kanak en l’occurence).

Pour aboutir à cette consultation, même biaisée, le peuple Kanak a subi les affres de l’oeuvre dite « positive » de la colonisation française, tout comme bon nombre de pays d’Afrique et d’Asie (Vietnam, Cameroun, Sénagal, Madagascar, Algérie, Maroc, Tunisie, …) depuis 1853: Massacres de populations entières, expropriations forcées des terres, famine, émigrations forcées, …

La dernière oeuvre « positive » française en Kanaky fut le massacre de la grotte d’Ouvéa , le 5 mai 1988, où dix neuf Kanaks de l’ile furent assassinés par un corps d’élite de l’armée française.

Pour commémorer le trentième anniversaire de ce triste 5 mai 1988 et pour ne pas oublier cela à la veille de l’échéance décisive du 4 novembre 2018 pour l’avenir du peuple Kanak,

le Mouvement des Jeunes Kanaks de France (MJKF- Bouches du Rhône) et le Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires (fuiqp- Marseille)

vous invitent le : MARDI 8 MAI 2018

– À 14H À L’ESPLANADE DE LA PORTE D’AIX
Prise de parole (déclaration, lecture de textes, ….)

– À 18H Au local de Solidaires (29 boulevard Longchamp)
Projection du film documentaire de Mehdi Lallaoui: « Retour sur Ouvéa »
Suivie d’un échange avec Iabe LAPACAS: Membre du Mouvement des Jeunes Kanaks de France.

 

plus d’info ici :

sur le 8 mai 45 :

https://survie.org/pays/kanaky-nouvelle-caledonie/article/tribune-collective-la-presence-d-emmanuel-macron-a-ouvea-serait-un-affront

https://blogs.mediapart.fr/olivier-le-cour-grandmaison/blog/220415/massacres-du-8-mai-1945-en-algerie-des-crimes-d-etat-qui-doivent-etre-reconnus

https://survie.org/themes/militaire/secret-defense/article/lettre-ouverte-au-president-par-le-collectif-secret-defense-unenjeu

sur le rassemblement :

https://www.facebook.com/events/312509809281494/permalink/312519509280524/

https://mars-infos.org/le-8-mai-oui-mais-3089

sur d’autre rassemblement :

https://paris.demosphere.eu/rv/61643

Répondre

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.